7 symptômes de diverticulite (et les solutions naturelles pour y remédier)

Auteur: | Catégorie:Life, Maladies, Trucs et astuces
Il n’est pas toujours facile de parler d’une condition qui touche le système digestif, comme la diverticulose.
Un sentiment de gêne peut apparaître et pourtant il est utile d’oser en parler, pour sensibiliser à la maladie et demander de l’aide aux autres patients, pour soulager le quotidien.

Mais qu’est-ce que la diverticulose exactement ?




Il s’agit de la présence de petites hernies ou protrusions de la muqueuse du côlon (généralement son segment sigmoïde). Les petites lésions sont davantage touchées par les bactéries et donc sujettes aux infections. La diverticulite est la pathologie causée par l’inflammation de diverticules.

Le risque de diverticulite augmente avec l’âge – notamment après 40 ans – et, son caractère chronique peut se révéler particulièrement handicapant.

Quels en sont les symptômes ?

Si vous avez de fortes douleurs dans la partie inférieure gauche de votre abdomen, il peut s’agir d’une diverticulite. Le côlon sigmoïde ou pelvien est une partie du côlon en forme de boucle, située entre votre fosse iliaque gauche et votre petit bassin. Il est très fréquemment touché par la maladie qui est dès lors caractérisée de sigmoïdite.




Divers symptômes sont reconnaissables, lorsqu’ils sont associés, pour diagnostiquer une diverticulite : une fièvre importante, une douleur intense du côté gauche de l’abdomen (qui peut même mener à des spasmes), des nausées, ballonnements ou vomissements, des troubles du transit intestinal (constipation, gaz…) ou de la miction (douleurs ou forte envie d’uriner) ou encore présence de sang dans les selles.

Cependant, ils ne sont pas exclusivement présents lors d’une diverticulite et peuvent indiquer une autre pathologie. Il est donc essentiel de consulter un médecin ou un spécialiste qui pourra également traiter la maladie et soulager la douleur.

Le diagnostic peut être confirmé par une prise de sang ou un scanner de la zone touchée. Une coloscopie est parfois nécessaire pour vérifier l’état du côlon et éliminer tout risque de lésions ou d’autres pathologies.

Le traitement est généralement constitué d’antibiotiques et d’antalgiques mais, en cas de complications ou de perforation d’un diverticule, une chirurgie peut être préconisée.




Quelques solutions naturelles peuvent être conseillées pour prévenir ou réduire les risques de diverticulite.

Les gastro-entérologues encouragent par exemple la consommation de fibres pour favoriser un transit souple. Privilégier les légumineuses, les oléagineux ou les dattes et figues peut contribuer à faciliter cela.

Une bonne hydratation, une meilleure mastication, une activité physique régulière et la prise de probiotiques peuvent également jouer un rôle de prévention, tout comme la diminution de la consommation de viande, de matières grasses et de produits raffinés.

En cas de doute, il est donc impératif de rencontrer votre médecin qui sera le seul apte à vous diagnostiquer !

 

Source image : Powerofpositivity

 

Share this article on Facebook or Pinterest!