En phase terminale d’un cancer, elle apprend qu’elle n’est pas atteinte par la maladie

Auteur: | Catégorie:Actualié, Maladies

Si le cancer du sein est le plus meurtrier chez la femme, le cancer du foie cause malheureusement de trop nombreux décès, et Ann Milne ne connait que trop bien ces deux maladies.




Cette femme de 56 ans a été diagnostiquée atteinte d’un cancer du foie. Alors que cette pathologie tue 9000 personnes chaque année en France, les médecins annoncent à cette maman qu’elle est en phase terminale.

C’est en 2008 qu’elle apprend cette terrible nouvelle, alors qu’elle s’est déjà battue contre un cancer du sein et qu’elle a subi une mastectomie 5 ans auparavant…

D’un tempérament courageux, cette guerrière ne baisse pas les bras et accepte de subir des traitements très agressifs – et notamment des chimiothérapies pendant 6 mois – pour traiter sa maladie et gagner quelques mois avec ses proches.




Alors qu’elle vit de terribles moments causés par le stress et les traitements qui l’épuisent, la font vomir et perdre ses cheveux, elle apprend une nouvelle bouleversante : elle n’est pas atteinte d’un cancer du foie, le diagnostic était erroné.

Malgré le soulagement, le choc est sévère : les traitements ont abîmé son corps et causé de graves dommages psychologiques.

Alors qu’elle souffrait de lésions hépatiques non cancéreuses, la chimiothérapie a causé bien d’autres conséquences sur son corps. Les effets secondaires sont nombreux, comme par exemple une fatigue chronique, une baisse des globules rouges et de l’immunité, des nausées, une perte de l’appétit, des cheveux, de l’odorat…




Espérons que Ann retrouve rapidement la santé !

 

Share this article on Facebook or Pinterest!