Le Gongang : la nouvelle tendance des étudiants en panne de motivation

Auteur: | Catégorie:Actualié

En cette période de crise sanitaire, l’enseignement a dû se réinventer et si les apprentissages hybrides, entre les classes et les écrans d’ordinateur, ont su convaincre pendant quelques mois, les étudiants semblent lassés par ce système.

Nombreuses sont les cartes blanches qui se multiplient sur les médias, témoignant de l’état de détresse des étudiants des universités et hautes-écoles.

Ceux-ci ont l’impression de voir leur jeunesse sacrifiée, loin du folklore estudiantin, des fêtes des années fac’, des amitiés qui se nouent et se dénouent… Ils semblent se sentir prisonniers entre les murs de leur chambre, privés de sortie et d’activités.




Malgré tout, les cours sont maintenus, tout comme les examens, et la motivation tend à baisser. Or, travailler et interagir en groupe est un atout de taille dans le processus d’apprentissage. L’esprit d’équipe encourage en effet à donner le meilleur de soi-même.

Une nouvelle tendance vient d’ailleurs d’émerger pour tenter de remédier à ce manque de relations humaines et de motivation. Il s’agit du « Gongbang », un phénomène populaire auprès des jeunes qui leur donnerait envie de davantage étudier.

« Gongbang », qui signifie « émission d’études » est une pratique issue de Corée du Sud. Concrètement, elle consiste à se filmer en train d’étudier pour motiver d’autres jeunes à imiter l’action. Dans ces vidéos, on y voit des lecteurs plongés dans un ouvrage, des pages qui se tournent, des prises de notes multicolores…




Pas de musique ajoutée, les seuls bruits sont ceux du froissement de papier et du crissement des crayons, dans un esprit un peu AMSR – ce fameux phénomène scientifique dont les légers stimuli sensoriels poussent à la détente. Les vidéos peuvent durer plusieurs heures dans un silence de cathédrale.

Et sur Youtube, le « Gongbang » bénéficie d’un franc succès, certains créateurs voient leurs vidéos atteindre des millions de vues. C’est le cas de Sarang Choi, une étudiante en dentisterie, qui a créé la chaîne « Study with love » dont les vidéos rassemblent des centaines de milliers de spectateurs.




Le message encouragé : être seuls, oui, mais solidaires !

© Study with love

 

Share this article on Facebook or Pinterest!